Revenir aux actualités
Illustration de l'actualité

CyberMois : Les bonnes pratiques, ce n'est toujours pas automatique

28/10/2019
A l’occasion du mois de la cybersécurité, nos experts vous rappellent les gestes et bonnes pratiques à respecter. En plus d’une piqûre de rappel sur les fondamentaux, découvrez nos conseils avisés pour vous protéger des dernières menaces… Les hackers ne manquent pas d’imagination ! #cybermois
 
[CONSEIL n°1] : Protéger vos comptes en ligne
 
Pour chaque compte créé sur Internet, il convient d’utiliser un mot de passe unique et complexe, c’est-à-dire suffisamment long, comprenant des chiffres, des lettres et des caractères spéciaux… Plus votre mot de passe est complexe, plus il vous protège.
 
Pour ne plus avoir à retenir qu’un seul mot de passe, nous vous recommandons d’utiliser un gestionnaire tel que KeePass, Dashlane ou Lastpass. Ce type d’outil vous permet de stocker en toute sécurité tous les autres mots de passe.

>> Le conseil avisé de nos experts :
 
Depuis quelques années, le processus de déverrouillage par mot de passe a été substitué par l’empreinte digitale. Ce procédé présente l’avantage d’être à la fois pratique et sécurisé. Cependant, nos experts vous recommandent de ne pas montrer vos doigts sur les photos, par exemple en faisant le signe de la victoire ✌. En effet, avec la puissance des capteurs photo des smartphones de dernières générations, les cybercriminels peuvent désormais récupérer vos empreintes digitales et ainsi, usurper votre identité. Soyez donc prudents lors de vos selfies !
 

[CONSEIL n°2] : Protégez votre écran des yeux qui trainent

Dans le cadre de votre activité, vous êtes certainement amenés à travailler sur des documents confidentiels voire sensibles. Pour des raisons évidentes de sécurité, vous ne souhaitez pas qu’ils soient vus par les personnes situées autour de vous. Pour cela, il existe des filtres de confidentialité qui peuvent être placés directement sur les écrans des ordinateurs portables. Ils permettent de restreindre l’affichage de l’écran uniquement à l’utilisateur placé en face de lui. Les personnes se trouvant à côté ne verront qu’un écran noir. L’utilisation d’un tel filtre est fortement recommandée lorsque vous travaillez dans un lieu public tel qu’un train ou un restaurant.


>> Le conseil avisé de nos experts :

La simple utilisation d’un filtre de confidentialité n’est pas fiable à 100 %. Nos experts vous recommandent d’être attentifs à votre environnement. Par exemple, dans un train, il peut y avoir un miroir derrière vous ou au-dessus de vos têtes. Dans ce cas, le filtre ne protège pas des regards indiscrets. Privilégiez les angles morts pour ouvrir votre PC et évitez tout simplement de consulter vos documents sensibles dans un lieu public.
 

[CONSEIL n°3] : Méfiez-vous des périphériques externes
 
Très répandue, la clé USB est devenue un objet du quotidien. Pourtant, il est fortement déconseillé de brancher une clé USB inconnue sur un ordinateur. Comme vous le savez probablement, les clés USB sont l’une des principales sources d’infection informatique. En plus de stocker vos propres documents qui peuvent être corrompus, elles peuvent être livrées avec des fichiers malveillants, qui sont difficiles à détecter.
 
>> Le conseil avisé de nos experts :
 
Ce principe de précaution ne concerne pas uniquement les clés USB, il s’applique à tous les périphériques externes que vous pouvez brancher sur votre ordinateur tels qu’un ventilateur ou une souris, qui sont souvent offerts en goodies. Nous vous conseillons également pour vos smartphones de n’utiliser que vos propres accessoires, notamment pour la recharge. Une nouvelle tendance se développe actuellement avec les câbles et adaptateurs qui, en plus de recharger le téléphone, exécutent des actions malveillantes. Ils peuvent par exemple télécharger toutes vos données, prendre le contrôle du téléphone ou implanter un virus.
 

[CONSEIL n°4] : Verrouillez votre smartphone
 
Les cyberattaques ne concernent pas uniquement les ordinateurs : les smartphones sont eux aussi des cibles très convoitées. La règle n°1, qui se n’avère ne pas être toujours suivie, consiste à verrouiller son téléphone et de le protéger en utilisant des méthodes traditionnelles (mot de passe, code PIN, motif, …) ou biométriques (reconnaissance faciale, empreinte digitale, …).
 
>> Le conseil avisé de nos experts :
 
Pour plus de sécurité et de contrôle, nos experts vous recommandent d’utiliser :
  • le traçage GPS : pour localiser votre smartphone en cas de perte ou de vol. Cette fonctionnalité permet aussi de supprimer à distance vos données. ;
  • le chiffrement des données : le contenu de votre téléphone n’est pas accessible sans saisir un code secret lorsqu’il est branché sur un ordinateur ;
  • définir des appels urgence : pratique si vous oubliez votre code de déverrouillage ou si quelqu’un trouve votre téléphone. Cette fonction permet de joindre des contacts préalablement définis, sans avoir à déverrouiller le téléphone.

Moralité : restez vigilants et faites preuve de bon sens. Pour approfondir vos connaissances et préparer vos équipes aux nouvelles menaces, n’hésitez pas à faire appel à nos experts qui réalisent des sessions de sensibilisation et de coaching en cybersécurité.